Matériel d’enregistrement

Le "Studio" TJPDepuis que j’ai commencé cette partie « blog », je me dis qu’il faut que j’en profite pour faire un inventaire de mon matos. Allez, je me lance, je vais essayer de parler Hardware aujourd’hui.

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci contre, et après avoir pourtant adoré bidouiller pendant des années sur PC, je travaille depuis 2011 sur un iMac. J’ai changé mon interface audio en septembre 2016 pour une UR 242 de Steinberg. Dotée de 2 entrées XLR/Jack avec alim phantom, elle est parfaite pour accompagner mes micro « entrée de gamme », un T-Bone SC450 et Prodipe ST1 Lanen. Je vous passe le pied de micro et l’anti-pop (pourtant plus qu’obligatoires). Niveau écoutes : une petite paire de control room Yamaha HS-50m que je possède depuis une dizaine d’années déjà et dont je suis toujours très très fan. Je mixe (et pré-masterize) la plupart du temps sur ces enceintes mais je possède aussi un casque Beyerdynamic DT 770 (250Ω) sans fréquence flattée (ce qui permet de bien bosser son mix aussi).

IMG_3034Pour essayer de « casser » la réverbération de mon salon/bureau, j’ai investi dans un filtre anti-bruit Alctron PF70, il est constitué de mousse et se place derrière le micro (voir photo 2).

Pour la composition, comme je ne suis pas un grand théoricien ni un grand habitué des instruments , je travaille le plus souvent à la souris sur cubase (même si vous pouvez voir sur le bureau une flûte irlandaise en ré dont je sais jouer). Mais je suis aussi accompagné de mon fidèle EMU X-Board 49 qui est un clavier maître et qui me sert pour rentrer des mélodies note à note depuis … un sacré bail.

Très rapidement coté software, votre oeil averti aura reconnu une version Studio de Cubase 5 qui me convient toujours autant que quand je l’ai achetée et dont je parlerai plus longuement dans un article dédié.

Zoom H4n

Dans ADN 2082 la voix d’Oliver en tant que narrateur est enregistrée avec le T-Bone, en me mettant assez proche pour capter plus de graves que je n’en ai dans ma voix en réalité. Pour les dialogues avec Eva, vu qu’on enregistre en  direct on a voulu avoir un coté stéréo pour que ça rende un peu crédible. J’utilise les micros intégrés d’un Zoom H4n pour cela. En retravaillant après on entend encore une peu la différence d’enregistrement mais je ne trouve pas cela ultra-choquant.

J’utilise aussi énormément le Zoom H4n pour l’enregistrement en extérieur. Je ne suis pas habitué à inventer des bruitages pour représenter un son en particulier. Quand je veux enregistrer des bruits de pas, de pluie … je sors me promener avec le zoom et j’enregistre (avec une bonnette Rycote pour éviter les bruits de vent).

Voilà ! Un petit récapitulatif avec des liens si vous voulez en savoir plus sur le matériel :

Prise son :

Ecoutes :

Matos :

 
26 Kudos
Ne
bougez
pas!

  • Louis

    Bonjour de Montréal ! Pour l’appartement la pire fin c’est le dernier épisode ou le making of ? Je pensais être plus Adobe pour le traitement de son, mais je vais essayer Cubase, et passer du zoom H2 à une version plus top.
    PS: Quand tu enregistres, ton Alctron PF70 te préserves aussi du bruit des voisins ? courriel : louiscouaillier@yahoo.ca

    • Hello !

      Le zoom H2 est très sympa déjà pour enregistrer proprement !
      Mon filtre Alctron est là pour casser un peu la réverbération de la pièce mais il n’empêche aps l’enregistrements des sons extérieurs non. Si il y a du bruit dehors, il va être enregistré !