Podcasts, sagas mp3, création et monétisation.

argent-internet

Récemment, plusieurs propositions de « monétiser » mes fictions me sont parvenues. Bien évidemment, on ne pas parle pas de gagner un salaire mais de grapiller quelques euros en mettant en vente des goodies ou bien en proposant les nouveaux épisodes en avance pour les pigeons collaborateurs financiers. Qu’on soit bien d’accord, chacun fait ce qu’il a envie, mais je tiens à expliquer ici pourquoi mes créations ne sont pas et ne seront jamais payantes !!!

Tout d’abord parce que je ne fais cela que pour m’amuser, chaque seconde passée sur mes projets est un moment de détente lié à la liberté que j’ai de créer. Je suis libre de « travailler » quand j’en ai envie, libre de ne pas sortir d’épisode pendant 6 mois, libre de passer 3 dimanches après-midi sur 25 secondes de musique ou encore libre de retarder une parution car je veux prendre une photo pour l’illustrer. Monétiser ces moments de détente serait clairement la plus grosse erreur que je puisse faire. Je ne veux pas devenir esclave du rendement et de potentiels pigeons collaborateurs financiers, j’ai déjà un boulot qui me prend beaucoup de temps.

Ensuite, parce que je reçois déjà beaucoup pour mes créations. Je sais, ça fait un peu fleur bleue mais les écoutes de mes sagas, les échanges sur le Netophonix, les participations de nombreux acteurs et actrices, les visites et les commentaires sur mon site, les artworks faits par des gens qui ont écouté et apprécié mes créations, l’interview sur Rétrosphère, dans le MagP3. Tout ça est vraiment génial, j’ai commencé à créer pour moi mais je suis toujours aussi surpris (agréablement) que d’autres apprécient mon travail, c’est valorisant et motivant. J’aime beaucoup la phrase des Monty Python qui dit :

Si vous prenez ne serait-ce que la moitié du plaisir que nous avons pris à concocter cela pour vous, nous en avons pris, dans ce cas, deux fois plus que vous !

Enfin, et imaginons un instant que j’oublie les points précédents, reste encore une chose importante. La qualité. Même si cela fait un certain moment que je travaille le son, mes créations sont encore bien loin d’être parfaites. Je ne suis pas ingénieur son, la plus grande partie de ce que je sais vient d’internet, de tutos et de milliers d’heures de « bidouillage » passées sur Cubase. Cela s’entend très bien sur ADN 2082 vous avez le droit à des pops, des peaks, des musiques pas toujours bien mixées ou même pas superbement composées … Bref, à ce niveau, je n’oserais jamais prétendre à une quelconque rémunération. Sans vouloir être prétentieux ou méchant, c’est aussi le cas de 99,9% des productions trouvées sur le Netophonix aujourd’hui et si je m’engage à ne jamais faire payer mes créations, sachez que je m’engage aussi à ne jamais en financer tant que la qualité ne sera pas radiophonique (merde je vais devoir payer des heures d’écoutes à Audiodramax maintenant que j’ai dit ça ).

Voilà, c’était mon billet d’humeur du jour.

 
18 Kudos
Ne
bougez
pas!