[Tuto] Des voix dans l’espace


Aujourd’hui, il n’est pas question de revenir sur la meilleure série du monde qui est aussi une des rares à respecter l’absence de propagation du son dans le vide spatial, mais bien de réfléchir à plusieurs moyens de travailler sur :

 

La S.P.A.T.I.A.L.I.S.A.T.I.O.N ! :0 Cladall Bandicoot (@Cladall)

J’ai enregistré une petite scène (57sec) très nulle et surtout très statique ce qui est normal car j’enregistre en mono et fixe face au micro. Nous allons donc essayer de la rendre plus vivante (par contre elle est déjà compressée et égalisée + un petit coup de deverbération que j’utilise énormément maintenant, je reviendrais sur tous ces réglages dans un autre tuto si cela vous chante).

1/- Marchons un peu

Le premier travail va être d’illustrer le déplacement de notre personnage par des bruits de pas, en ce moment, c’est un VSTi (VFA Footsteps) qui m’accompagne dans cette tâche, l’avantage c’est qu’on « joue » les bruits de chaque pas sur le clavier maître et qu’on peut les caler précisément en Midi.

Et voici le résultat. Pas terrible, hein ? Pour que vous vous en rendiez bien compte, j’ai beaucoup poussé le volume de ces pas mais en réalité il vaut mieux être assez discret, suggérer aux oreilles de vos auditeurs sans qu’on les entende (ou presque).

2/- Prenons le Bus

Vous le savez déjà si vous bricolez le son (ou si vous lisez ce blog), maintenant on va devoir travailler 2 choses : La réverbération et le placement à Droite ou à Gauche (panning). Avant de faire ça, je vais « lier » la piste « Voix » et la piste « Pas » dans une même piste qu’on appelle : BUS. L’avantage, c’est que comme les pieds restent normalement attachés à notre personnage (sauf si vous donnez dans l’horreur gore) tous les traitements que l’on va faire au BUS se répercuteront en même temps sur la voix et les pas.

Pour faire cela, on crée d’abord un BUS (ou « piste groupe » sur Cubase) :

 

Puis on dirige le signal de nos deux pistes (voix et pas, vous suivez ou pas ?) vers ce BUS personnage. D’habitude j’ajoute aussi une piste « vêtements » ou par exemple un piste « chaise » comme dans l’épisode 3 des Pourfendeurs où les 2 frangins étaient assis ligotés pendant tout l’épisode. Dès que je ferai une modification sur le Bus personnage elle se répercutera sur toutes ces pistes (que rien n’empêche en plus de modifier une par une).

3/- Réverbération Insert

Voilà, tout est prêt pour commencer vraiment le travail de spatialisation. Pour la réverbération il y a deux possibilités, soit en ajouter une en effet d’insert soit en effet send. Avec la réverbération en effet d’insert toute la piste Bus personnage va passer dans une réverbération qui va traiter tout le signal. Dans ce cas, Signal Final = (Voix + Pas) x Réverbération.

 

Et voilà ce que ça donne :

4/- Réverbération Send

Comme vous l’entendez, mettre une réverbération en Insert sur une voix… ben c’est pas top, la voix est envoyée en arrière, noyée, le travail sur l’égalisation et la compression aussi, le résultat n’est pas très naturel. En fait, les reverbes ne sont que très rarement placées en insert, la plupart du temps, on utilise l’effet Send qui va ajouter à votre signal, la quantité désirée de ce même signal passant par un bus de réverbération. Ici, Signal Final = (Voix + Pas) + (Voix + Pas) x Réverbération. Pas trop mal à la tête ? Pour faire ceci, on crée (sur Cubase) une piste d’effet sur laquelle on place une réverbération (en insert) puis sur la piste BUS Personnage on envoie le signal vers cette piste d’effet.

 

On peut soit envoyer l’effet en Post-Fader, si on bouge le volume de la piste Bus personnage, on modifie aussi celui du signal envoyé à la réverb. Ou alors en Pré-Fader, si vous modifiez le volume du Bus personnage cela ne modifie pas la quantité de signal envoyée vers la réverbération. C’est ce que nous allons choisir ici pour permettre ensuite un travail précis sur la spatialisation.

Voici le rendu avec la réverbération en Send et en pré-fader. La voix est bien claire (généralement ça m’aide beaucoup sur le mix des voix) et si vous ré-écoutez le fichier de départ, vous découvrirez une jolie différence de niveau (vu que le signal est doublé). L’ensemble sonne assez naturel, on entend une réverbération sans y prêter attention, comme dans la vraie vie, on ne se dit pas « Tiens, il y a une réverb qui me dit que le lieu est une pièce, salle, gymnase, grotte… ».

5/- Panning du Bus

Laissons de coté un peu cette réverbération pour y revenir plus tard. Nous allons à présent nous occuper de la panoramique, c’est à dire du positionnement de notre voix à droite ou à gauche. J’ai imaginé que la scène enregistrée se produisait ainsi :

  • Le personnage est face à nous au départ
  • Il part chercher à droite
  • Il traverse la salle pour aller à gauche
  • Il revient au centre mais va au fond de la salle
  • Il revient au premier plan en faisant un zigzag à gauche puis droite

Pour travailler cela, j’ouvre la piste d’automation de mon Bus personnage (comme ça, je fais bouger en même temps la voix et les pas) puis je me cale à peu près sur les bruits de pas pour faire évoluer mon personnage.

Et cela me permet d’obtenir le résultat suivant :

6/- Panning de l’effet

Pas mal, mais il y a moyen de donner plus d’amplitude à ce déplacement. Vous vous souvenez de notre réverbération ? Et bien elle ne bouge pas elle, le signal envoyé de notre piste personnage arrive dans notre piste d’effet qui reste centré. Il y a moyen de lier le pan de la piste Bus à celui de l’effet send mais (ou alors je n’ai pas trouvé comment faire) le Lier Panner ne fonctionne pas avec l’automation. De toute façon dans certains cas vous ne voudrez pas que le Bus personnage aille du même coté que celui de la réverbération. On va donc automatiser le planning de l’effet send (c’est la deuxième piste sur l’image ci dessous). Du coup quand mon personnage va à droite, le bus personnage est à droite et celui de l’effet aussi (sur cubase on peut faire un copier/coller des pistes d’automation, ce que j’ai fait ici).

Et maintenant, on pousse les murs (bluffant vers 10sec) :

6/- Volumes 3D

Bon, c’est beaucoup mieux, non ? Sauf que… c’est encore très statique ! Notre personnage évolue sur une ligne imaginaire qui passe comme un trait tracé entre nos deux tympans. C’est en 2D. Maintenant on doit travailler sur la 3D. Pour cela, je reviens à… la réverbération ! Vous vous souvenez du Pré-Fader ? Et bien si je baisse le son de mon Bus Personnage, celui de la reverb reste constant. Cela va donner l’impression que… notre personnage s’éloigne de nous !

On gère la profondeur ici donc on n’a pas à copier l’automation, on en crée une nouvelle qui éloigne ou rapproche notre personnage quand on le veut. Pour amplifier cette impression de rendu, je vais gérer une 4ème piste d’automation, celle de l’equalizer du Bus personnage, en gros, je vais diminuer les basses quand notre personnage va s’éloigner et les augmenter quand il va se rapprocher pour donner un effet de proximité.

Et voilà, tout est terminé pour la spatialisation. Le rendu final (écoutez surtout à partir de 25 secondes, quand notre personnage va au fond de la pièce et vers 45 secondes quand il s’approche de nous au max) :

 

Il ne reste plus qu’à ajouter un peu de vie. une radio injectée dans la piste d’effet, une room-ambiance, une ventilation. Tout cela fera partie d’un autre tuto, je vous laisse le temps de digérer tout ça ! N’hésitez pas à ajouter/corriger/commenter/questionner celui-ci !

 
14 Kudos
Ne
bougez
pas!