Aller au contenu

[2ème dimanche de la revue d’été] Nouvelles saisons

Les dimanches pendant cette revue d’été, je vous proposerai des articles un peu différents. Aujourd’hui, on parle de deux nouvelles saisons de séries que j’avais déjà présentées les années précédentes.

FROOTCH – saison 2

par Sarah Treille Stefani

Une nouvelle saison pour la fiction qui m’avait beaucoup fait rire dans sa première saison. La seconde est une exclu Spotify (la 1ère l’est devenue aussi apparement) mais comme je le disais pour Batman : vous pouvez créer un compte gratuit pour en profiter.

On continue à suivre les aventures de Sarah dans ses spectacles, ses amours, ses doutes avec toujours autant d’humour et de moments gênants. L’histoire est bien menée, bien écrite et l’interprétation est toujours aussi bonne. Sarah Treille Stefani est géniale et le passage chez Spotify a certainement permis de recruter des « stars » pour y participer, on entendra : Jean-Pascal Zadi, Jérôme Niel (dans un épisode très poétique) ou encore Camille Combal.

Je suis très impressionné par la justesse de l’écriture et de l’interprétation qui nous fait passer du rire aux larmes en quelque secondes, permettant à l’autrice de parler de sujets très sérieux sans couper la dynamique plus légère d’autres moments de la série. L’épisode 15 par exemple est très proche de la réalité dans l’angoisse qu’il installe dès le début, cela m’a laissé très mal à l’aise tellement le propos était flippant (il y a un TW au début de l’épisode) mais c’est aussi un discours très important.

Une vraie perle.


OXYMUT – saison 2

par Walter Proof

La saison 1 d’Oxymut était un vrai coup de coeur dans ma revue de l’année précédente, la saison 2 confirme qu’il s’agit de ma création préférée de Walter. L’humour reste très présent mais le scénario installe aussi une très grande fresque spatiale. On y entend du Battlestar Galactica, du Star Trek et du Jean-Pierre Jeunet / Marc Caro, c’est un vrai bonheur.

Dans cette saison 2, la flotte de Kani Toshi se dirige vers une nouvelle planète, saut quantique après saut quantique, cependant plusieurs péripéties vont rythmer l’aventure : une grève, un trou de ver… le voyage ne sera pas de tout repos. Les personnages sont tous et toutes très attachants et on va prendre un vrai plaisir à les entendre évoluer tout au long de la saison. Un vrai bravo pour le casting qui recrute d’excellentes actrices et d’excellents acteurs dans le monde gigantesque du podcast francophone.

La bande son est toujours aussi cool, signée Phaeton Bougre, celle de la saison 1 a d’ailleurs reçu le prix de la meilleure bande son à la Nuit sans Image. Elle accompagne l’histoire à la perfection. On notera aussi un changement de la voix de l’ingénieur O’Queen, qui devient totalement compréhensible dans cette saison, une bonne idée qui devient en plus un running gag

Une aventure géniale !


C’est tout pour aujourd’hui. Rendez-vous demain pour la dernière semaine de la revue !