Aller au contenu

Autour de Blind Cowboy

Au delà de l’envie de retravailler la voix géniale que Kwaam avait proposée pour Les Pourfendeurs, j’avais plusieurs idées sonores que je voulais tester et sur lesquelles je me suis challengé pour chaque épisode de Blind Cowboy. Certaines ont fonctionné, d’autre moins, mais je souhaite vous les présenter dans cet article pour montrer un peu la démarche technique derrière ce projet.

Idée globale 📽️

Je voulais évoquer le western sans développer une histoire précise. Chaque épisode (tous écrits en 2018) correspond donc à une saynète qui aurait pu être tirée des nombreux films du genre qui m’ont marqué (les Sergio Leone en premier, évidemment). Et je voulais que cela soit clair à l’écoute, c’est pour cette raison que j’ai (anormalement) amplifié les compressions/distorsions mais surtout les réverbérations et les delays, pour que l’auditeur se retrouve non pas dans le film mais dans la chaleur douce d’un vieux cinéma, regardant les aventures du Blind Cowboy sur l’écran avec un énorme sac de popcorn sur les genoux.

Ma référence de départ pour le grain que je voulais obtenir (extrait de « Pour quelques dollars de plus ») :

Mon premier test (2018) obtenu à partir d’un enregistrement de Kwaam pour les Pourfendeurs :

 

Flûtes 🎼

Lorsque j’ai lancé ce projet, j’ai eu envie aussi de rejouer un peu de flûte, j’ai sorti mon overtone (la première dans l’extrait suivant) et j’ai commandé chez un luthier une flûte traversière en bambou très grave (la seconde). On les entend dès le générique, dans l’épisode 2 bien sûr, mais aussi dans tous les autres épisodes en fond sonore. Elles servent aussi lorsque Blind Cowboy souffle dans le canon de son révolver, n’ayant pas trouvé de bruitage correspondant je l’ai enregistré pour les épisodes 3 et 5 et ça rend super bien je trouve.

 

Technique (imposée) pour chaque épisode :

 

Épisode 01 🔫 Bullet Time

C’est certainement l’effet que j’ai le moins réussi dans cette fiction. J’avais pourtant une idée bien claire dans la tête dès le départ : imposer une ambiance avec 3 bruitages énervants (la mouche, l’horloge et le piano) dont Blind Cowboy finirait par nous débarrasser. Cela permettrait au passage de montrer comment il est capable d’une telle précision lors de ses tirs. J’ai donc ouvert un projet pour tester des ralentissement de son et du déplacement de pan, en y réfléchissant aujourd’hui je me demande si je n’aurais pas du faire partir les balles vers l’endroit où se trouvait le bruitage de départ plutôt que de revenir le centrer au fur et à mesure que le projectile s’en approche.

Premier test réalisé au lancement du projet (2018) au final, il ressemble comme deux gouttes d’eau à la technique utilisée dans l’épisode.

BILAN :  Je pense vraiment qu’il faut que je continue à fouiller de ce côté là, il y a moyen d’arriver à l’améliorer afin d’augmenter énormément l’immersion lors des scènes d’action de mes futures créations. 

Taux de réussite (2/5) : 💥💥

 

Épisode 02 🔥 Micro-mouvements

La difficulté avec les scènes statiques c’est de leur donner un minimum de mouvement pour ne pas lasser l’auditeur, tout en évitant d’en donner trop ce qui risquerait de créer un léger effet de marée. Directement inspirée de Cowboy Bebop, cette scène m’a permis de vraiment m’amuser avec des virgules de flûte tout en faisant légèrement se déplacer Dichali (Jay) et Blind Cowboy autour du foyer.

Dans l’épisode 4, j’ai utilisé l’effet VST gratuit Panagement pour gérer ces micro-mouvements, là aussi deux paramètres : la panoramique et l’éloignement.

BILAN : J’utilise cette « technique » depuis assez longtemps maintenant, je pense que c’est l’utilisation d’un micro stéréo lors de l’enregistrement du Vaisseau qui m’a montré l’importance de ces déplacement dans la narration. Je la simule maintenant sur des pistes mono grâce à l’automation de deux paramètres : la panoramique bien sûr mais aussi l’égalisation en augmentant les graves quand le personnage se rapproche de l’endroit où j’imagine avoir posé le micro.

Taux de réussite (4/5) : 💥💥💥💥

 

Épisode 03 👥 Panning séparé

Quand on place une piste mono dans la panoramique, on règle une valeur entre 100 à gauche et 100 à droite (0 étant le centre), je ne vous apprends rien. Si vous placez une piste sur 100 à Gauche, 100% du signal sera envoyé sur la gauche et donc 0 sur la Droite. Par contre si vous la placez à 70 sur la Droite alors 30% du signal passera sur la gauche. Mais sur les STAN on peut aussi « coincer » une piste stéréo entre deux valeurs, c’est ce qu’on appelle le « Combined Stéréo », en réalité c’est un placement des plages de fréquence dans la panoramique et… je ne comprends pas exactement comment ça marche, de toute façon : comme je vous ai perdus il y a quelques lignes, voici trois exemples sur une vieux morceau de ma composition, vous allez piger tout de suite en les écoutant :

Balance :

Combined 40-70 :

Combined 70-100:

Vous entendez ? La première version conserve la stéréo en la décalant du côté choisi, les deux secondes viennent la « coincer » du côté choisi. Quand j’ai découvert cette fonctionnalité il y a quelques mois, je me suis dit que ça donnait l’occasion de travailler sur… la narration ! Travailler la narration grâce à la technique : c’est quelque chose que j’aime énormément. Mon idée : Coincer à gauche une partie de l’histoire pendant que à droite est coincée une autre partie de l’histoire. C’est exactement le principe de ce duel où l’on est très proche du Blind Cowboy à Gauche et très éloigné de L’étranger à Droite. Sur les images ci-dessous, vous pouvez comparer les signaux Gauche et Doit du master. Alors, oui, je sais : ça compresse à mort sur la voix de Kwaam à Gauche, c’était voulu pour l’effet de proximité vous remarquez aussi que les sons d’ambiance sont beaucoup plus faibles de ce coté, contrairement à Droite où Mity est très loin et caché par le vent constant de ce coté  :

Le master de l’épisode 3 de Blind Cowboy, en haut (vert) le canal gauche, en bas (bleu) le canal droit.

Il y a quelques mois, j’ai parlé de cette idée à Fal, je voulais qu’on la teste sur une scène des Pourfendeurs mais pour raconter 2 scènes qui se déroulaient en même temps, c’est ce que Fal a monté pour la scène post générique de l’épisode 7 (je ne sais pas si était en Balance ou en Combined par contre) :

L’épisode 7 des Pourfendeurs en « comparaison », le signal est bien plus uniforme sur la quasi totalité de l’épisode (à part des micro-variations évidemment) sauf sur la fin de l’épisode où Fal a lui aussi travaillé ainsi (scène de Wilhelm qui dort et de Jacob qui parle avec Charlotte).

BILAN :  Je trouve l’effet plus convaincant sur la proposition de Fal dans les Pourfendeurs pour une bonne raison : La séquence raconte deux scènes différentes qui se déroulent en même temps, dans Blind Cowboy c’est la même scène et on a du mal à entendre qu’il ne s’agit donc pas que d’un travail habituel de panoramique. Mon objectif pour une prochaine fiction donc, sera de monter deux scènes différentes dans la même séquence. En gardant l’idée de Fal de jouer sur les parties calmes d’une des deux scènes pour amplifier l’action de l’autre.

Taux de réussite (3/5) : 💥💥💥

 

Épisode 04 🥰 ASMR

Le début de cet épisode est à la limite de l’érotisme audio (ça reste très mignon) mais c’était vraiment l’occasion de tester l’intégration d’éléments ASMR en les sur-amplifiants pour qu’ils soient audibles malgré le dialogue entre les deux personnages. Pour cela, je me suis glissé sous la couette avec mon zoom et j’ai enregistré une quantité de bruitages de mouvements de corps et de draps. J’ai aussi « emprunté » l’audio d’une vidéo d’une personne qui caressait des draps sur Youtube pour l’insérer dans vos oreilles

Ci-dessous, l’extrait de la scène avec les voix mutées pour n’entendre que les bruitages « ASMR » :

BILAN :  J’aime comment les bruitages accompagnent délicatement le début de cet épisode, j’aime aussi beaucoup comment le dernier mouvement de drap y met fin en illustrant l’urgence de la situation. Depuis le début du travail sur les Pourfendeurs, je prête beaucoup d’attention à ces bruits qui entourent l’action (vêtements, chaises, siège de voiture) c’est, selon moi, ce qui rend réaliste le travail de l’audio lorsque l’enregistrement n’est pas réalisé en « Live ».

Taux de réussite (4/5) : 💥💥💥💥

 

Épisode 05 🎧 Binaural

Contrairement aux autres épisodes, ici c’est la contrainte technique qui a permis d’écrire le scénario. Je voulais faire un épisode en binaural et, une fois l’idée de l’encerclement de Blind Cowboy par 8 ennemis trouvée, il ne restait plus qu’à développer une mise en scène loufoque. J’ai testé le plugin gratuit Anaglyph sur ce projet, c’est très sympa mais ça n’aime pas trop l’automation sur les mouvements de panoramique et je m’en suis aperçu… 4 heures après le début de mon travail. En gros Cubase rage-quittait une fois sur deux quand je voulais écouter mon travail en fin de session, j’ai cru que je devrais tout recommencer. Pas beaucoup de travail de ma part sur ce point technique, en gros : c’est le plugin qui fait tout, il faut juste bien configurer son projet (pistes et bus) en début de session.

Cet épisode est sacrément mis en valeur par le travail de Fal qui m’a fait le plaisir de me proposer une version mise en musique de la « rengaine des vilains brigands », j’ai alors découpé la piste chant pour la replacer dans le bus de chaque brigand et garder ainsi l’effet binaural sur cette partie.

Merci beaucoup Fal, j’adore cette chanson 💓 !!!

La capture du projet Cubase de l’épisode 5. Chaque Brigand possède plusieurs pistes (voix, bruitage, mort…) qui sont dirigées vers un BUS pour les contrôler.
Sur chaque BUS de brigand est lancé le plugin VST gratuit Anaglyph développé par le CNRS, on peut ensuite automatiser les déplacements.

BILAN :  Je suis de plus en plus fan du travail en binaural. Je suis convaincu depuis quelques mois que l’achat d’un micro dédié n’aura pas un grand intérêt dans mon cas car je n’enregistre pas en live mes fictions (quoique ce serait génial) mais qu’il vaut mieux travailler avec de bons plugins. Anaglyph est sympa mais les sueurs froides qu’il m’a filé à l’export ne me feront pas y revenir. J’attends avec impatience la mise à jour de Panorama qui permettra de le refaire fonctionner sur les récentes versions de Cubase (d’après le développeur, c’est pour bientôt).

Taux de réussite (4/5) : 💥💥💥💥

Liens vers les plugins cités dans l’article 🔗

Panagement : Placement panoramique à la limite du travail binaural (gratuit, limité en options)

Anaglyph : Plugin Binaural développé en partenariat avec le CNRS (gratuit)

Panorama 5 (bientôt 6) : Plugin Binaural de chez Waves Art (150$)

A la prochaine, Blind Cowboy…

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0