Aller au contenu

Une fiction sonore de A à Z – 04 – Ecriture du scénario 📓

J’ai utilisé CeltX pendant plusieurs années pour l’écriture de mes scénarios mais je lui préfère Google Drive depuis 4-5 ans. Ses fonctionnalités de partage et d’écriture à plusieurs sont très pratiques. J’y ouvre donc un nouveau document.

Ce moment fait toujours un peu peur.

Comme c’est toujours un peu bloquant de se retrouver face à cette page vide, je crée une première page de titre avec la pochette du projet et une place pour la distribution.

Je respire déjà un peu plus !

Je colle à la suite les idées que j’avais écrites lors les articles précédents pour pouvoir y jeter un oeil et me guider au fur et à mesure.

Estimation de la durée

On dit par habitude qu’une page écrite correspond à 1 minute de résultat que ce soit en vidéo ou en audio, avec mes dernières fictions ça correspond pas mal :

  • La succession Demonceaux – épisode 1 : 7 pages = 6 minutes
  • Les Pourfendeurs – épisode 7 : 24 pages = 29 minutes (on n’a certainement pas compté les chansons)
  • Et la Terre éclata… – épisode 26 : 6 pages = 6 minutes

Pour respecter la règle proposée dans le premier article :

🕐 Ne pas dépasser 5 minutes d’audio => pour que toute personne qui suivra ce tuto garde une vision d ‘ensemble du projet

Je dois donc tabler sur un script qui ne dépassera pas 6 pages, c’est jouable mais c’est aussi très court pour développer un peu les personnages et raconter une vraie histoire. Comme je l’avais dit dans le premier article, le format found-footage va me permettre de lancer l’histoire rapidement, l’idée est d’arriver en plein milieu d’un dialogue entre les deux personnages et de laisser les auditeurs découvrir petit à petit où l’on est et ce qu’il se passe.

Voilà, tout est en place, il ne reste plus qu’à trouver une véritable idée et lancer enfin l’écriture.

Le pouvoir de la douche

Pour certains, ce sera au réveil, pour d’autres en écoutant un morceau de musique, pour moi : la plus grande partie de mes idées me viennent quand je suis sous la douche. Je ne sais pas expliquer pourquoi mais il est très fréquent que je me précipite hors de la salle de bain, couvert de mousse, pour les noter dans un carnet avant de les oublier. J’essaie d’acheter un carnet pour chaque projet (j’en ai toujours quelques uns vierges à la maison, au cas où) et cette fois j’ai utilisé un joli cadeau d’Eva pour préparer ce projet.

Left ImageRight Image

Le pitch est vraiment très simple (mais rappelons qu’il s’agit d’un épisode unique de 5 min), il me permet en plus du dialogue d’imaginer une phase d’exploration quand le second frère sera seul. J’ai aussi en tête l’idée de faire apparaitre réellement un fantôme, je la garde pour la fin de l’épisode en ayant déjà envie que cette histoire ne se finisse pas bien.

Découpage du plan

J’écris ces quelques lignes dans mon document Drive et je découpe l’ensemble en scènes. J’ajoute aussi à coté de chaque titre, une durée / un nombre de page pour respecter ma règle. En réalité c’est généralement cette étape qui détermine la durée de l’épisode. Quand on travaille à plusieurs (avec Fal comme avec MimiRyudo) cette durée à tendance a fortement s’élever pendant la phase de rédaction avec l’ajout d’idées venant de chacun (et c’est génial). Quand on a écrit l’épisode 5 des Pourfendeurs avec Fal, il y a eu une limite dépassée et ce dernier a alors proposé de découper un trop long épisode en deux parties qui sont devenues les épisodes 5 et 6 dans lesquels l’ordre des scènes a été ré-organisé. C’est vraiment amusant de garder des sauvegardes des différentes étapes d’écriture pour y revenir une fois cette étape terminée et voir ainsi le chemin parcouru.

Le « fusil de Tchekhov » c’est un outil bien connu chez les scénaristes qui va permettre d’utiliser ce qui semblait être un détail donné au cours de l’histoire, à un moment important et de façon bien plus importante qu’on aurait pu le croire au départ.

« Supprimez tout ce qui n’est pas pertinent dans l’histoire. Si dans le premier acte vous dites qu’il y a un fusil accroché au mur, alors il faut absolument qu’un coup de feu soit tiré avec au second ou au troisième acte. S’il n’est pas destiné à être utilisé, il n’a rien à faire là. » — Anton Tchekhov

Dans le cas de cette histoire, je pense qu’un souvenir (anecdotique, sa couleur préférée, le nom de son chien…) que les deux frères ont de leur père.

Pour ceux qui le souhaitent, ainsi que pour les copains copines mal-voyants, voici un document pdf qui reprend toutes les captures précédentes : Fantômes (plan du scénario)

Rédaction du script

J’ai commencé à écrire cet article le 22 avril, on est le 13 juin et je me lance enfin dans l’écriture. Ce n’est pas ma partie préférée vous l’aurez compris

Musique à fond dans les oreilles (Mammal hands, The Comet is Coming et Gogo Penguin, pour changer) j’ai écrit en deux heures l’intégralité du scénario. Plutôt que de détailler l’écriture en elle même, je vous laisse la possibilité de découvrir dès maintenant le script complet ou de garder la surprise pour les prochains articles.

Fantômes – Script

J’ai un poil dépassé le nombre de pages prévues mais je voulais développer un peu plus la relation entre mes personnages. Je pense que l’on va rester sous les 10 minutes cependant. En relisant l’article je me suis aussi aperçu que l’aspect found-footage avait disparu du script pendant ces 2 mois d’attente, je ne sais même plus exactement comment je souhaitais l’intégrer, une preuve que les idées évoluent et qu’il ne faut pas hésiter à les faire changer. Rendez-vous très rapidement pour le choix des acteurs !

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0